Yamoussoukro: Le Lycée Mamie Adjoua, l’école de l’élite féminine d’hier à aujourd’hui

 

Créé en 1962, le Lycée Mamie Adjoua est un établissement public de Yamoussoukro qui accueille les meilleures élèves filles provenant de toute la Côte d’Ivoire.

 

Le lycée Mamie Adjoua ou en abrégé “Mam-Djoy” est un lycée d’excellence portant le nom de feu « Mamie Adjoua », la sœur aînée du premier Président de la République de Côte d’Ivoire. Y être retenue est un privilège, s’y maintenir un défi et en sortir diplômée une chance.

La rigueur si bien chantée se vit quotidiennement car les élèves doivent toujours avoir les cheveux bien courts, des chaussures fermées et surtout des jupes volantes avec une chemise propre et bien « fourrée ».

Parlant des chemises, il faut noter qu’il y’a une particularité qui distingue celles des filles du Mamie Adjoua, des filles des autres lycées et collèges, à savoir la couleur des boutons.

Par la vue des boutons l’on sait automatiquement à quelle classe appartient la jeune fille.

Alors nous trouverons en 6e les boutons rose, en 5e les boutons vert, en 4e les boutons rouge, en 3e les boutons jaunes, en second les boutons bleu, en 1ère les boutons violet, et enfin en terminale les boutons blanc.

Elles n’ont droit ni au vernis, ni au maquillage. Il faut être simple pour mieux suivre.

Il y a lieu de signifier qu’il y a deux catégories d’élèves au Mamie Adjoua à savoir les internes et les externes.

Les internes sont celles qui vivent au sein de l’école c’est à dire à l’internat du Lycée.

Elles sont identifiées par des nœuds fixés sur la chemise et ayant la même couleur que les boutons.

Les externes quant à elle vivent à l’extérieur de l’école soit chez un parent soit chez un tuteur.

Les cours y sont dispensés par les meilleurs professeurs du pays qui ont déjà eu à faire leur preuve. Et cela a permis d’avoir des étudiantes et des cadres féminines de renoms qui ont aidé à imposer le Lycée Mamie Adjoua parmi les meilleurs du Pays voir de la sous –région.

© YakroNews

  Annick Kaye

Yao Louise Marie

Louise Marie Yao, Chef de Production de YakroNews

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *